Faillebraise

Située à l’est de l’Empire, la ville franche de Faillebraise s’est hissée au fil des siècles en véritable capitale économique. Sur les bords d’un immense lac, la ville en tire ses principales ressources. Poissonneux à volonté, cet accès au Nébra est aussi une voie directe avec toutes les autres villes impériales. De nos jours la ville s’étend du Fort Marcus aux innombrables pontons jetés sur l’eau. Ces quais sont surmontés de divers bâtiments et créent une véritable ville sur pilotis.


A la naissance du Nébra

La position avantageuse de la ville en fait une place incontournable. Située à la naissance du fleuve parcourant tout l’Empire, elle permet en plus l’accès aux montagnes elfes et même au territoires du sud vers les steppes orcs. C’est pour toutes ces raisons que l’un des vieux clans, avant la fondation de l’Empire, y avait implanté une forteresse. Ce Fort Marcus contrôle ainsi une grande portion du fleuve et en interdisait l’usage à leurs ennemis. Sa position dans le commerce intérieur de l’Empire s’est récemment étendue avec l’arrivée des premiers voyageurs venus d’Amalia. Faillebraise fait désormais partie d’une alliance avec la ville de Portembrun. Ces villes contrôlent à elles deux toutes les importations, ou presques, qui entrent en Ebène.


Une ville franche

Sous le règne de sa grâce l’Empereur Siegfried Père du Peuple, la ville de Faillebraise a acquis le statut de commune impériale en X217. Première cité à acquérir ces privilèges, la ville le doit à l’influence des nombreuses guildes qui la composent. Ces statuts lui donne des avantages prodigieux pour le commerce. Si la ville doit toujours fidélité à l’Empire, elle est libre de fixer ses taxes et impôts en son sein comme à ses frontières. La ville en tire des revenus considérables ce qui lui permet de compenser largement les pertes liées à la corruption qui la gangrène. L’alliance forgée avec Portembrun passe par une des guildes de pharmaciens de l’Empire, celle qu’on accuse d’être à la solde de la guilde de l’ombre.


Illustration maison close

Faillebraise tire sa richesse de son lac sur lequel elle s’étend de plus en plus.


Ses quartiers

La ville se découpe en plusieurs quartiers, tous contrôlés par des guildes et des groupes d’influence différents. On y retrouve les quais civils, construits en partie sur l’eau, contrôlés par la guilde de l’ombre. Ce sont les quartiers populaires corrompus par le jeu, l’alcool et la prostitution illégale. La ville n’autorise en effet qu’un bordel public contrôlé par un tenancier élu. Ce dernier se trouve dans le quartier commerçant, sur les abords du lac. Ce dernier change d’obédience selon les pots de vins versés par les innombrables guildes qui y ont pignon sur rue. A part, on retrouve les quais militaires directement sous les murs de Fort Marcus. Tous deux mènent aux quartiers bourgeois. Fait exceptionnel pour une ville impériale, on ne retrouve dans la ville qu’une petite poignée de nobles qui se partagent les pouvoirs.


La guilde de l’ombre

Une ombre plane sur toute la ville et étire ses bras sur l’Empire entier. Il s’agit de la guilde de l’ombre. Sa naissance historique aurait eu lieu à Faillebraise même si depuis on en retrouve des membres dans tout l’Empire. Véritable fléau, ses membres seraient infiltrés dans toutes les guildes de la ville et la guilde contrôlerait en vérité toutes les décisions de la commune. Selon les rumeurs, les membres dirigeant de cette guilde de malandrins s’y réunissent toujours pour diriger leur empire du crime.

Posted in Maillage impérial, Villes and tagged .